02 février 2013

Il faut relayer les Anciens Combattants !

Pour cette Chandeleur, et entre deux crêpes, je me décide à rallumer la petite bougie qui éclaire mon modeste "Rétro-Viseur". 

Les mois prochains s'annoncent fertiles en idées et réunions patriotiques. Vous le savez déjà : elles auront pour but de préparer l'année prochaine, parce qu' il y a 100 ans, la guerre 14-18 débutait entrainant avec elle quatre ans d'horreurs et de tueries !  Est-ce une occasion de festoyer prochainement ?  Ou est-ce un Devoir de Mémoire que de le rappeler simplement ?

Dans nos villes et villages, les Anciens Combattants de 40-45, et avant eux les Croix de Feu, n'ont jamais failli à la commémoration du sacrifice de leurs camarades, tombés au Front. Si la ferveur patriotique a voulu que la génération suivante prenne le relai : "sauver la Belgique",  les données d'aujourd'hui ne sont plus les mêmes, et les risques d'y perdre la vie sont disparus !

Voici un premier Clip-Souvenir de l'année 1991.  C'était il y a 22 ans et déjà d'un autre temps !

   

31 janvier 2013

Ils étaient irremplaçables !

Encore un bon petit sketch interprété par de véritables humoristes, avant de se replonger dans notre petite histoire locale de l'année 1991, vue au travers du "Rétro-Viseur"

 Cliquez sur l'image et savourez leur jeu !mqdefault.jpg

30 janvier 2013

Prépare de l'farine, des oeufs, du lait... et une payëlle plate !

31 janvier.... Après-demain... Chandeleur !  Un jour que nous apprécions beaucoup pour le respect de sa tradition : les crêpes.  "Faites Maison" ou à "Télévie" !   Tandis que cette dernière option est généreuse et remplie d'espoir, les premières ne demandent que quelques ingrédients qu'un humoriste d'hier vous explique avec beaucoup de simplicité !

27 janvier 2013

Dorénavant, je mangerai le fromage transbordé par Ceratec

C'est un clip publicitaire en néerlandais pour le fromage de Brugge !  Un film bien fait, qui donne envie d'en déguster. D'autant plus que les meules sont transbordées aussi délicatement que précisément, par des machines qui viennent de chez nous ! Patientez jusqu'à 3e min. 40 sec. 

Je vous laisse regarder...  Et si vous voulez soutenir l'industrie locale performante de Ploegsteert, ... mangez-en !

22 janvier 2013

Quelle prouesse... de pouvoir partager les décors !

Depuis près de deux décennies, l'outil Internet m'émerveille ! Pourtant, à propos de l'informatique, je n'y connais rien, absolument rien.  Il n'empêche qu'utiliser un ordinateur... c'est comme rouler en Mercedes, tout en n'ayant aucune connaissance en mécanique, moteur. Inutile de connaitre ce qui se trouve sous le capot !  L'essentiel : est de savoir à quoi servent les boutons. 
En écrivant ces lignes, une fois de plus, j'applaudis les possibilités de la toile qui nous permettent de voir, presqu'intantanément des photos prises, là-bas...  à la neige !

L'outil FACEBOOK !  Mais quel miracle !  Une seule recommandation : l'utiliser avec.... modération !  Et le domaine Privé ?   Libre à chacun de publier ce qui ne doit pas l'être !

Alors.... voilà : voici une photo prise il y a quelques instants, dans les Alpes, avec un "téléphone portable qui prend des photos" et envoyée par internet. Mais quel miracle !!!


74127_317776715009194_1875444176_n.jpg  

Faites le test : 

https://www.facebook.com/classesdeneige.ish

20 janvier 2013

On compte sur vous, les Collégiens !

188_h.jpgVoici une photo piquée du net, LA TOUSSUIRE, une station de neige des Alpes.  Un important groupe d'étudiants de St-Henri y sont, là-bas, cette semaine pour faire connaissance sportive avec le ski, en vrai décor naturel.
Allez, les Collégiens,... ici, à Comines, on compte sur vous pour nous envoyer beaucoup de photos. Grâce à l'outil internet et Facebook, c'est possible.   (L'adresse  : 

Classes De Neige Ish

De mon temps, les années 60, nous allions... en retraite, quelques jours, dans le Hainaut, pour se resourcer la foi !....
Mais aujourd'hui !   Savoir skier, faire de vélo, pouvoir nager, parler des langues, sont, à mon humble avis, bien plus importants que "sauvegarder son état de grâce" ! 

19 janvier 2013

"Pourquoi ne regardes-tu pas les Blogs de Ploegsteert ?"

drawing ww1, bairnsfather, mdwC'est en effet ce que Bert dit à Old Bill qui se contente de lire son vieux journal, tandis que les obus sifflent par dessus leur têtes et que les maisons volent en éclats !

Je me suis inspiré de ce superbe dessin de Bruce Bairnsfather qui, par ses dessins, a croqué avec une bonne dose d'humour anglais, la pénible vie des Anglais terrés au fond des tranchées boueuses de Plug-street !

Pour en savoir plus, et en attendant la reprise des "clips-souvenir" des années 90, cliquez sur l'image et vous apprécierez sans doute tout le talent de ce caricaturiste.  



13 janvier 2013

Quand le "Rétro-Viseur" rencontre un autre "rétro-viseur" !

Tout à fait par hasard au cours de l'un de mes passe-temps favoris (le surfing sur la toile), l'écran de mon bon petit Mac, me réchaufant les genoux, projette un petit film hollandais, relatant la vie rurale d'un village hollandais : Westerhoven, à 10 km de la frontière belgo-hollandaise, et intégré à la ville de Bergeijk, une ville de... 18.000 habitants. Comme par hasard, en effet !

Ce souvenir cinématographique date de 1953, une année qui me fut particulièrement pénible par le décès de mon père. Non sans émotion, j'ai visionné à maintes reprises les différents épisodes de cette collection mise sur Youtube. Si ce clip ne relate pas authentiquement notre vie locale, il réussit par contre à en FAIRE REVIVRE certains aspects, particulièrement : l'école, les vêtements, les jeux de récréation,  le travail en briqueterie, le cheval de trait, etc...

N'hésitez pas à regarder les autres épisodes qui apparaitront en fin de film.  Bon amusement ! 

12 janvier 2013

Avec les gins du d'Ghééér !

DSC_0496.JPGSur Comines-Warneton, existe-t-il un moyen de communication plus simple que celui des "Blogs" ?
Trop ravi d'avoir passé une grosse demi-heure à visiter de long en large le blog du Gheer, je m'empresse de l'ajouter à ma liste de sites à voir !  L'ami Michel vient de remettre le sien en page, et il nous propose de vivre ou revivre par l'image, toute la vie de ce quartier peuplé de gens sympa !

Un clic sur la photo et allez voir ! Tous les amis de Freutche sont là ! 

11 janvier 2013

Le savoir-faire exporté là-bas...

 24663-presse-ref-ctc01.pngIls s'en souviendront, les briquetiers de Ploegsteert des années 80 qui se sont recyclés en mécaniciens pour démarer la fabrication de cette petite machine à presser des briques, simple à utiliser, à destination des pays en voie de développement, en Afrique particulièrement. Là-bas, la main-d'oeuvre est très nombreuse et presque gratuite. De plus, pas besoin de cuire les briques : la chaleur est suffisante pour "stabiliser" les briques composées d'un mélange de terre et de ciment.  

Voici un petit film, démontrant l'utilisation de cette machine.

09 janvier 2013

La savoir-faire a bien évolué !

Quelque part en Asie !  Encore un aperçu de briqueterie en activité que l'on pourrait appeler, chez nous, d'ancetrale.  Sechoirs à l'air libre, excavation de l'argile, broyage et étirage mécanique, puis.... tout le reste se fait encore à la main.  J'admire le geste précis des deux ouvriers à la coupe !  

Regardez-bien !   A Ploegsteert..  nous ne sommes pas passés par là, il y a très très longtemps, mais est-ce que cela y ressemblait ? !

08 janvier 2013

Par où devrait commencer le progrès ?

Voici une autre séquence filmée de la fabrication de briques.  Partons en Zambie, là-bas en Afrique australe, au sud de la République du Congo. La méthode de travail peut surprendre.  Sauf la presse qui met les briques en forme, rien n'est mécanisé. Tout se fait à la main... et la main-d'oeuvre y est nombreuse, sans pour autant qu'elle mette équitablement la main à la pâte.

Ce beau document, datant de 6 ans et bien mis en images,...  fait réfléchir assurément  !  

07 janvier 2013

Des briques... un matériau millénaire !

Depuis juillet dernier, au Rond-Point du Faubourg à Le Bizet, un wagonnet incliné, et dirigé vers le Touquet, trône au beau milieu de la pelouse circulaire pour rappeler aux habitants et aux visiteurs de la localité, la ferveur briquetière qui a animé les familles depuis les années 1920. Un savoir-faire de briquetiers qui s'est transmis de père en fils, guidés par le soucis constant de progrès de la famille De Bruyn.

Aujourd'hui, au "Touquet 228", siège des Briqueteries de Ploegsteert, une réelle ambition d'avenir anime la Direction et le Personnel pour la construction future.  "The New Building Tradition" est devenu leur slogan témoignant bien de leur volonté. "La nouvelle façon de construire tout en respectant la tradition !", ainsi pourrait-t-on traduire la devise.  

Cette méthode étonnante n'est pas apparue sans études, recherche, développement et risques ! Ce sujet pourra faire l'objet d'une prochaine note, sur ce blog.

Et pourtant, on vient de loin...  Pour s'en donner une idée, voici un premier clip de la fabrication de briques au... Laos.  Tout se faisait à... l'huile de bras... comme autrefois, chez nous, il y a bien longtemps !

Pour en savoir plus sur Ploegsteert : http://www.ploegsteert.com/fr

22:33 Publié dans BRIQUETERIE | Commentaires (0) |  Facebook

06 janvier 2013

Un regard optimiste sur 2013, pour Ploegsteert et Ceratec

La séquence filmée que je vous propose aujourd'hui, produite par la Briqueterie de Ploegsteert au sein de laquelle de très nombreuses familles de la région et d'ailleurs y ont gagné leur pain quotidien (pour reprendre une expression mythique), et ce depuis trois générations, n'a que deux mois d'âge, bien que l'unité de fabrication de Barry qui a servi de décor,  tourne, quand à elle, depuis près de deux décennies.

Grâce à ce clip, commençons aujourd'hui, une série d'évocations qui auront toutes trait à la fabrication de la brique; des images qui ressusciteront bien des souvenirs au sein de la population locale.

 

02 janvier 2013

En attendant la reprise des clips-souvenir de 1991

Abonnez-vous à "Winnie9212" pour recevoir régulièrement les nouveaux clips qu'il propose. En voici un tout frais lancé sur Youtube. 
Frissons garantis !

ARRIVAL, tel est le titre de ce morceau, chanté par ABBA, sorti en 1976.

Prélude pour l'arrivée du Musée d'Interprétation à Plugstreet ? 

30 décembre 2012

Que toute l'année 2013 vous soit bienveillante !

"Tutodraw", sur Youtube offre régulièrement de magnifiques clips consacrés au dessin. A découvrir pour qui aime crayonner en représentant les choses, les gens, des illusions. 

Pour passer à l'an neuf, et formuler ainsi les voeux traditionnels de circonstance : "Bonne et heureuse année 2013", je n'hésite pas à reprendre la séquence toute fraîche de cet artiste, âgé de... 19 ans !

 

28 décembre 2012

Allez, une fin d'année.... rigolote !

Rien qu'un petit montage réalisé grâce à 2 photos piquées du net.  Cette composition fait suite au déferlement médiatique qui suit le discours annuel royal pour la fête de Noël. Vous en pensez ce que vous voulez. Et, si vous avez une suggestion de "légende"... n'hésitez pas à la coucher dans les commentaires; qu'on se marre !  Car... les citoyens sont un rien plus malins que les politiciens !


BON, JE SUPPRIME LA PHOTO...  
CAR IL N'Y A PAS DE QUOI RIRE ! 

11:28 Publié dans HUMORISTIQUE | Commentaires (2) |  Facebook

26 décembre 2012

Pour finir 2012 en riant avec un voisin, un vrai !

18:27 Publié dans HUMORISTIQUE | Commentaires (2) |  Facebook

24 décembre 2012

Pour mémoire, et aller voir (sic) !

23 décembre 2012

Une autre version... cinématographique de la Trève de Noël

Pour contraster avec "Un monde merveilleux" (What a wonderfull World) chanté précédemment par Louis Armstrong, voici une séquence de 3 minutes, pour commémorer la Trève de Noël entre belligérants de 14-18 !   
Mais la fin y est... malheureuse, hélas.... 

20 décembre 2012

Un bon Noël à tous... et une chanson en guise de souhait !

armstrong02.jpg

Je vois les arbres d'un vert... et les roses si rouges

Je les vois fleurir... pour toi et moi

Et je me dis...  Quel monde merveilleux.

 

Je vois un ciel d'un bleu... les nuages d’un blanc

La lumière bénit les jours...  et l’obscurité : les nuits

Et je me dis...  Quel monde merveilleux..

 

Les couleurs de l'arc en ciel... si jolies dans le ciel

Comme celles du visage... des gens qui passent

Des amis se serrent la main, ils se disent: “Enchanté”

D’autres se disent : ... “Je t'aime”.

 

J'entends des bébés pleurer ...... Je les vois grandir

Ils étudieront bien plus.... que je n’ai jamais appris

Et je me dis...  Quel monde merveilleux.

Oui, je me redis... Quel monde merveilleux.

___________________________________


Ci dessus, la traduction d'une chanson de Louis Armstrong (1901 - 1971) qui pourrait devenir "l'hymne de l'Homme sur cette Terre".  

Ecoutez-la, en cliquant sur le clip ci-dessous : vous  pourrez en lire les paroles originales... ça vaut tout un cours d'anglais. 



 

18 décembre 2012

"Boy" décrit son "Noël 1914" d'entre les tranchées.

 

xmasletter.jpg

Il s'agit de la lettre écrite par un soldat britanique,  adressée à un ami. Il y raconte la Trève de Noël qu'il a vécue, le 25 décembre 1914, avec ses compatriotes et des soldats allemands, sur le No Mans Land.   Etait-ce loin de Plugstreet ? Ou bien là où s'élève la Croix des  Khaki Chum plantée en 1999 ?

En voici ma traduction.

Le jour de Noël dans les tranchées, 1914

 

"Ce sera la nuit de Noël la plus mémorable que je n'ai jamais vécue ou ne revivrai peut-être jamais : hier, après l'heure du thé, je ne pense pas qu' un seul coup de feu ait été tiré de part et d'autre du front. Cette nuit-là, tandis qu'il gelait fort  et par un brillant clair de lune, nous avons allumé de modestes petits braséros et entonné quelques chants en choeur.  Les Allemands commencèrent en plaçant des lumières tout le long des talus de tranchées. Puis, ils vinrent vers nous en nous souhaitant un Joyeux Noël, etc. Ils ont aussi chanté quelques chansons, etc. Si bien que ce fut une rencontre bien sympathique.  Plusieurs d'entre eux parlèrent si bien l'anglais que nous avons pu avoir quelques conversations. Certains de nos gars sont même allés jusque leurs lignes. Je crois qu'ils sont revenus avec quelques objets en guise de souvenir.  Malgré nos petits brasiers, il faisait terriblement froid et ce fut bien difficile pour dormir durant deux heures toutes les six heures !

 

Tôt ce matin, il faisait un brouillard très épais. Donc, nous nous sommes préparés un peu plus longtemps que d'habitude. Quelques-uns d'entre nous purent, par chance, aller à communion ce matin. La messe fut célébrée dans une ferme en ruine à un petit kilomètre à l'arrière. Malheureusement, je ne pus y aller. Mais l'ambiance de Noël nous permit de nous balader par dessus des parapets de nos tranchées en courant partout. Alors que les autres jours, il nous fallait garder la tête bien à l'abri. Nous avons pris le petit déjeuner vers 8 heures avec du cacao-maison. Nous avons également pu nous occuper de notre courrier ce matin. Je reçus un colis de "Lace Departement" contenant un chandail, des sous vêtements, de quoi fumer, etc. Egalement, une carte de la Reine, que je vous enverrai à votre attention. Après notre premier repas,  nous avons joué un match de football derrière nos tranchées.  Nous avons vu aussi quelques Allemands ce matin. Ils ont également entamé une partie, pour ensuite enterrer un tireur d'élite que nous avions tué cette semaine. Cela se passait à une bonne centaine de mètres de notre tranchée. Quelques-uns de nos compagnons sont sortis et sont allés aider à enterrer cette victime.

 

Vers 10h30 nous nous sommes rassemblés dans la tranchée pour une brève cérémonie religieuse durant laquelle nous avons chanté : «Adeste Fidelesl"  et  "Les bergers de nos campagnes » 

 Pour l'heure,  nous préparons notre dîner de Noël ! Donc, je finirai cette lettre plus tard.

 

Le dîner est terminé et nous l'avons apprécié. : du bacon frit et du pain.. suivi : du pudding chaud de la Noël. J'ai même trouvé le petit Jesus dans ma part. Il y avait encore au menu du muscat, des amandes,  des oranges, des bananes, du chocolat suivis par du cacao et des cigarettes. Vous pouvez imaginer que nous avions beaucoup pensé à vous, au repas à la maison.

 

Juste avant le dîner, j'ai eu le plaisir de serrer la main à plusieurs Allemands: une partie d'entre eux a fait la moitié du chemin pour venir à nous et nous sommes allés à leur rencontre. J'ai échangé un de mes passe-montagnes contre leur bonnet. J'ai aussi reçu un bouton de leur tunique. Après avoir échangé quelques choses à fumer, nous avons eu une conversation polie. Ils ont promis de ne pas faire feu demain si nous décidions de respecter aussi une trève. Peut-être. Après avoir échangé des autographes et souhaité une bonne année, nous nous sommes quittés pour déguster diner.

 

Nous ne pouvions pas croire que nous avons tiré sur eux durant les deux dernières semaines. Comme tout cela est étrange. A présent,  il gèle à pierre fendre et tout est recouvert de glace ... ".

 

Vers la fin de sa lettre, l'écrivain écrit à sa mère :  "Comme je ne peux pas expliquer à tout le monde comment j'ai passé ce 25 décembre, peux-tu  transmettre cette lettre, s'il te plaît "

 

La lettre se termine ainsi: «Il y a beaucoup d'énormes trous d'obus devant nos tranchées, aussi des éclats d'obus trainent partout. Je ne m'attendais vraiment pas à serrer la main d'Allemands, entre les lignes de tir, ce jour de Noël et je ne crois pas que vous avez imaginé que nous aurions pu faire cela. D'une certaine manière, nous avons bien apprécié notre Noël.

 

En espérant que vous passez un moment heureux tout comme George Boy. C'est fou comme nous pensons à l'Angleterre pendant la journée.

 

Cordial salut à tous les voisins.

Avec beaucoup d'amour de la part de 

Boy ".


référence : cliquez ici

15 décembre 2012

Une belle voix et de jolies cartes à (re)découvrir !

12 décembre 2012

Coup de pouce pour les amis de Freutche,... un geste pour Noël !

 

images.jpegDésolé pour ceux qui auraient déjà voté, mais.... comme à l' UMP, il faudra RE-voter, non pas pour une bisbrouille, mais pour une petite erreur informatique malvenue au sein du logiciel comptabilisant les votes.

Donc, que tous les bloggeurs soucieux de l'entretien de leur patrimoine local, qu'il soit architetural, naturel, cultuel, veuillent bien, à nouveau, aider les amis du Gheer et de Freutche. Pour cela, il faut envoyer un mail à  sondage@notele.be 
en notant  "4" pour l'objet

et vos nom, adresse, tel et age pour le texte.
 

09 décembre 2012

Il (lui) faudra choisir son écharpe !

Bientôt, la phalange musicale bizétoise vivra allègrement sa fête cécilienne. Elle défilera, comme le veut la tradition, dans les rues du village.   Sera-t-elle suivie des personnalités politiques qui ont "de la bouteille"  et des nouvelles recrues, jamais vues jusqu'à présent, participant à la vie associative de la ville cominoise ? Peu importe. A son passage, je sortirai de chez moi, comme je l'ai toujours fait depuis tout petit, pour écouter ces musiciens, les admirer  et les applaudir. 

Ce clip-souvenir qui fait revivre les défilés de la musique du Bizet, en 1990, je le dédie à son chef-président qui, à l'époque, ne portait pas d'écharpe en bandouillères. Aujourd'hui, il a le choix entre tois !
Je parie qu'elle sera "dorée" garnie de chevrons et d'écussons !  Il le mérite !

 

Ce cip, dernier pour cette année, termine la série de 1990.