Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 mars 2014

Et tout ça devrait créer de l'emploi !

Y a pas qu'en "Hollandie" qu'ils ciblent la "CLASSE MOYENNE" pour la presser comme un citron ! 
Bientôt, quand il n'y aura plus de jus dans le fruit, ils le tremperont dans l'eau pour encore en retirer quelques gouttes. 
J'écoutais, hier à la radio, cette drôle d' émision d'un certain Benjamin, dans laquelle on essayait de disserter sur  la question : "A partir de quel montant du "salaire-poche", càd salaire net, un salarié peut se considérer faisant partie de… "la classe moyenne". 
cotisations-sociales.jpgSi oui, tant pis pour lui, mais ses retenues ONSS ne seront pas diminuées ! Sinon, il pourrait, je dis bien : "il pourrait" que les premiers prélèvements pour la Sécurité Sociale soient un peu moins conséquents ce qui devrait augmenter... son pouvoir d'achat de quelques dizaines d'Euro sur le mois. 
C'était un débat qui n'en finissait pas mais qui devait avoir pour but de classer tous les salariés dans cette fameuse "classe moyenne".  Marchais aurait dit : "la classe laborieuse" !
Et jamais, au cours des discussions avec le meneur du jeu, les mots "Classes Ouvrières" n'ont été prononcés.

Pourtant, quand j'étais gosse, mon premier éveil à la politique a été celui de distinguer :
la Classe Ouvrière : rassemblant les gens qui travaillent à la sueur de leur front pour gagner leur pain quotidien pour nourir leur famille.
la Classe Moyenne : qui rassemblait les gens qui gagnaient un peu mieux leur vie en faisant du commerce.
enfin, la Classe des Riches : qui rassemblait les "gens avec beaucoup de sous" mais je n'en connaissais pas.

Tout cela a bien changé ! Notre vieille Europe commence à battre de l'aile !

19:03 Publié dans REFLEXIONS | Commentaires (1) |  Facebook

12 mars 2014

Les comparaisons sont faciles !

Friand des JT, je regarde ce soir le 20 HEURES, cher à Pujadas. Il passe la parole à la Chroniqueuse Politique de la chaine qui conclut son intervention par : "On se croyait retombé dans l'affaire Cahuzac !"
Sauf que, là, ce sont les Taubira, Ayrault, Vals qui s'acharnent, pour protéger le chef et clamer haut et fort l'indépendance de la Justice. 
La couverture de "Valeurs Actuelles" est éloquente !
Capture d’écran 2014-03-12 à 20.31.33.png

20:52 Publié dans REFLEXIONS | Commentaires (0) |  Facebook

09 mars 2014

Bon, et quoi encore ???

Hier, journée de la Femme. Très bien ! Mais pourquoi donc est-ce un jour "extraordinaire" ?
Et si le 27 mars prochain, on inventait la "Journée de l'Homme" ? Nous, la gent masculine : on mérite bien cela aussi, non ? 
Bref, pour reparler de la Femme, il en est une dont le grand sourire lui a valu un sobriquet et un ministère qu'elle exploite pour promouvoir, avec son comparse de l'éducation,  ses théories… entre les bancs de l'école…. gardienne !  Comme si ces adorés petits mioches devaient déjà se préoccuper des genres de sociétés dans lesquelles ils vont grandir, avant de reconnaitre qui est le Père Noël !

Ca m'a amusé d'en réaliser un petit croquis révélateur des préoccupations principales gouvernementales françaises.

 

04 mars 2014

Assez de chiffres et de graphiques, on mélange tout !

C'est Mardi-Gras ! 
Pourquoi "gras" ?
Parce que demain, il faut… descendre ! 
Des "cendres" ?
Eh bien, oui, celles qu'on doit nettoyer après le brûlage de l' Hiver !
Tiens, en parlant de cendres… Il existe, dans mon patelin, des cendriers qui me donnent la nausée ! 
De gros bacs : en zinc, en fer blanc, en grès… à moitié plein par du sable, des mégots, des chewing-gum, de la flotte…un mélange pestilentiel qui conviendrait aussi de nettoyer de temps à autre. 

Voilà pour l'introduction d'une petite caricature animée ! Et ce n'est pas Laurette qui va contredire François !

02 mars 2014

Si tu es (un ancien) du Bizet, tu te souviens...

Depuis quelques jours, sur le réseau social FaceBook, les Bizétois se prennent soudain d'une énorme… nostalgie. En effet, ils essaient de se souvenir d'un passé qui n'est guère lointain, en répondant à la question : "Si tu es du Bizet, tu…"
J'ai suivi les interventions des uns et des autres et suis surpris de remarquer que des anecdotes qui pourraient paraître très anciennes dans la mémoire de certains, sont pourtant encore relativement récentes pour les "presque" septuagénaires.
Comme quoi, tout est relatif.  Il faut avoir la cinquantaine pour avoir envie de parler du.. passé.
Pour obéir au "devoir de mémoire" non patriotique, je vous propose un clip-souvenir qui en enchantera plus d'une et plus d'un.

 

01 mars 2014

Faudra changer les habitudes

Capture d’écran 2014-03-01 à 17.09.35.png

Il fallait y penser !  Pour la facilité de tous, autant que pour la nécessaire et bienfaisante fluidité, on va éliminer les bouchons par un système 

braguette-a-boutons-2067433.jpg

bien plus facile. En effet, il suffit d'un seul récalcitrant qui refuse de respecter l'ordre établi, que le passage du rétrécissement  devient lent, laborieux, voire …dangereux.
Le mécanisme de la tirette existe déjà depuis belle lurette. Mais tous ne l'appliquent pas. C'est pourtant si simple : chacun son tour, maille par maille, 

big-4c4db7d016dca3.60998314.jpg

sans les brusquer, la tirette les aligne avec une réelle facilité. Sauf, si dans l'empressement, un bout de doublure vient se coincer sous la glissière. Gros et énervant blocage. Que faire ?  Forcer le passage ?

La tirette est obligatoire à partir d'aujourd'hui !  Ne l'oubliez pas !

17:28 Publié dans HUMORISTIQUE | Commentaires (1) |  Facebook

26 février 2014

Après Tintin et Milou, Boule et Bill, voici...

Le Premier Ministre au dos nu a réussi son coup : quelques jours avant l'ouverture officielle de la campagne électorale pour le fédéral, la région et l'Europe, (période durant laquelle les dépenses et les temps de parole sont comptés) il aura largement fait parler de lui, pour ne pas dire "fait parler des pandas chinois" immigrés en Belgique pour 15 ans. 
Mais il n'aura pas été le premier à de telles élucubrations. Jean-Luc Dehaene, le Panzer en Corrida, s'en souvient-on, avait lui aussi fait quelques gags marrants largement médiatisés, rien que pour amuser la galerie… des électeurs. 
Yves Leterme, (l'a-t-on oublié celui-la) avait, en bon ténor a-capella, entonné la Marseillaise pour la Brabançonne. Une erreur ? Sans doute !
Mais… "tout cela n'est pas bien grave !" 


 

21 février 2014

Des panneaux annoncent déjà la Trève de Noël !

Déjà, oui, la Reconstitution de la Fraternisation entre les belligérants de 14-18, à St-Yvon, est annoncée sur Comines-Warneton.

Voici le document unique, de Bruce Bairnsfather, qui détermine précisément l'endroit de cette rencontre historique.  C'est bien dommage, elle ne réussit pas à stopper net et définitivement les hostilités.

bairnsfather-image021.jpgIl s'agit d'un croquis dessiné sous forme d'une carte, portant des mentions écrites par le lieutenant caricaturiste.  On peut y lire, entre autres :
- ma première nuit en tranchées et confection de mon premier abri
- maison où j'installai mon abri sous le plancher et dessinai le premier "fragment"
- là où je vécus la Noël 1914
- Où je rencontrai et parlai avec "l'affreux Fritz" et "le haineux  Henrich"
- champs de navets gorgé d'eau
- lignes allemandes et britanniques
carte st-yve2.jpgGrâce à un petit montage de ce croquis sur un plan-satellite Google d'aujourd'hui (100 ans plus tard !) il est possible de repérer les chemins, et la mare avec précision, non loin où s'est déroulée cette fraternisation. En 1994,  les Kakhi Chums, après une toute premiière "re-acting",  y ont planté une croix, garnie aujourd'hui de ballons de foot et de poppies.

carte st-yve4.jpgSur son plan sommaire, Bruce Bairnsfather y a également indiqué les lignes de tranchées allemandes et britanniques, qui correspondent au tracé exact d'un plan officiel d'époque. Respectivement, entre les lignes bleues et rouges, le NoMans-Land… sur un champs de navets, gorgé d'eau, les Soldats ennemis se rejoignirent pour une Trève de Noël, hélas, bien trop courte.

Pour voir les montages cartographiques en grand, cliquez dessus !   

18 février 2014

pour Mostar-Inès !

Grâce à l'Internet et un ordinateur… tout est-il possible ?
Non. Pour mon ami Joseph qui ne réussit pas à visionner les exploits de gymnastique de sa petite-fille, je publie ce petit clip d'Ines, en public, durant 48 heures.
Après… ce sera fini !  Et surtout, bonne continuation à cette petite gymnaste pour son premier podium !

21:09 Publié dans J'APPLAUDIS | Commentaires (2) |  Facebook

15 février 2014

Ils vont célébrer l'anniversaire de la mort d'Albert Ier

Le 17 février, les patriotes cominois vont à nouveau se réunir autour des monuments puis et autour d'un verre pour honorer la mémoire du Roi-Chevalier Albert Ier, celui-ci qui commanda l'armée belge durant la guerre 14-18.

Mais qui était-il vraiment, ce 3e roi des Belges, "roi-chevalier", et mari d'Elisabeth : seules notions dispensées à l'école !  (Il y a 50 ans !. Mais, en dit-on plus aujourd'hui ?)

Le site "Herodote.net", né en 2004, nous dit tout ! Voici ce qu'André Larané nous propose de lire pour en savoir plus .

 

Quand Albert 1er devient le troisième roi des Belges, le 23 décembre 1909, à la mort de son oncle Léopold II, la monarchie est au plus mal, frappée par l'impopularité de l'ancien souverain.

Il a scandalisé ses concitoyens par ses frasques mais il a aussi donné à la Belgique, État improbable, un statut de «puissance planétaire» grâce à ses entreprises coloniales.

 albert_1910-1.jpgAlbert 1er va quant à lui restaurer l'honorabilité de la famille royale.

Il va surtout, dans les épreuves de la Grande Guerre, offrir à la monarchie ses lettres de noblesse et installer la Belgique à l'avant-scène de la diplomatie européenne.

Son courage et son engagement au service de la paix lui ont justement valu le surnom de «roi-chevalier».

Du bonheur conjugal à la guerre

Quand il est appelé sur le trône, à 34 ans, Albert est déjà un homme mûr. Marié à Élisabeth, duchesse en Bavière, il a trois enfants : Léopold, qui succèdera à son père, Charles, qui assumera la fonction de régent, et Marie-José, dont le mari deviendra le roi d'Italie Humbert II.

La famille offre l'image du bonheur conjugal, de quoi rassurer les Belges après les turpitudes de la fin de règne de Léopold II. Tout bascule avec l'invasion de la Belgique, État neutre, par l'armée allemande, le 4 août 1914.

Le roi prend le parti de résister et exige d'assumer sa prérogative de commander l'armée. En octobre 1914, comme le général Joffre lui ordonne d'évacuer la Belgique avec les débris de son armée, il décide de n'en rien faire et  prend la décision inouïe de se replier sur la ligne de l'Yser, le dos à la mer.

Sur ce territoire grand comme un mouchoir de poche, protégé de l'invasion par l'ouverture des digues et l'inondation de la plaine environnante, il va dès lors résister à l'occupation pendant toute la durée de la guerre.

Albert 1er mène en parallèle une action diplomatique vigoureuse dans le but d'aboutir au plus vite à une paix de compromis. Il soutient le pape Benoît XV dans ses tentatives de conciliation et, en 1917, engage les jeunes princes Sixte et Xavier de Bourbon-Parme dans la plus grande négociation secrète de la guerre, avec la complicité de l'empereur d'Autriche Charles 1er. 

Les deux officiers ont l'avantage d'être les frères de Zita, épouse de Charles 1er et vont user de cette relation familiale pour transmettre les messages entre les négociateurs des deux camps. La négociation va échouer au bout de quatre mois, du fait en particulier du refus de l'Italie de renoncer à ses prétentions territoriales !...

Enfin, le 22 novembre 1918, le «roi-chevalier», la reine et leurs enfants font une entrée triomphale à Bruxelles.

Le devoir

Sans attendre la libération complète du territoire, le 11 novembre 1918, au château de Loppem, le roi reçoit les représentants des principaux partis et met sur pied un gouvernement d'union nationale en vue de reconstruire le pays.

Il soutient l'instauration du suffrage universel, à partir de vingt-et-un ans, qui sera voté en décembre 1918. Il donne aussi son aval à la création, à Gand, d'un établissement d'enseignement supérieur en néerlandais.

Albert 1er intervient comme il va de soi dans les tractations qui vont mener au traité de paix de Versailles, le 28 juin 1919.  À la grande différence des Français et deClemenceau en particulier, il refuse d'accabler l'Allemagne, digne en cela aussi de son surnom de «roi-chevalier».

Il ne veut pas que soit soulevée la question des atrocités allemandes commises sur son territoire en août 1914 et regrette que son armée participe à l'occupation de la rive gauche du Rhin. Il obtient que soit abrogé le statut de neutralité de 1831, qui a si mal servi la Belgique. Mais c'est à son corps défendant que son pays annexe les districts d'Eupen et Malmédy, en partie francophones et germanophones (ainsi que les petites colonies allemandes du Rwanda et du Burundi).

Deux ans plus tard, il concourt à la signature, le 25 juillet 1921, du traité instituant l'Union économique belgo-luxembourgeoise avec le grand-duché de Luxembourg.

C'est une très lointaine préfiguration du Benelux institué le 5 septembre 1944 avec les Pays-Bas.

Quelque peu las, le roi n'aura pas le loisir de vieillir. Parti en solitaire pour l'ascension d'une aiguille, à Marche-les-Dames, près de Namur, il fait une chute mortelle le 17 février 1934. Il n'a pas encore 59 ans.

Son fils Léopold III (33 ans) lui succède. Servi par la popularité de sa belle épouse, la reine Astrid, il ne témoignera pas, pendant la Seconde Guerre mondiale, du même courage que son père et sera à l'origine d'une grave crise monarchique.

13 février 2014

Khéops, Gizeh, Louvre, Aniche et Plugstreet

20130920_175432_all_ws1016405293.jpgEst-il permis de bouder les statistiques, les chiffres, les diagrames et autres tableaux récapitulatifs au risque de ne pas se rendre compte de l'évolution des choses ?
Aujourd'hui, au "13 heures", un article tente de nous informer sur... "la voyance", puisqu'on lui a dédié une semaine !  A l'écran, s'affiche en grosses lettres : "1 Français sur 10 consulte un voyant par an !".
- "Quoi ?  Tant que cela ?" ou "si peu ?"  La chroniqueuse explique que les voyants, les médium utilisent différents ustensiles : cela va du pendule, des cartes, du marc de café et, chose que j'ignorais, une pyramide de cristal !  La boule serait-elle obsolette ?

 

dsc01474.jpgEn parlant de pyramide, de "pyramide de verre" j'entend, celle du Louvre s'harmonise à merveille  au milieu de ce splendide édifice construit par les Rois de France,  au temps où les architectes ne disposaient que de leur propre capacité en "calcul mental".

 

 

img-1596-copie.jpgUne autre pyramide de verre s'est élevée à "Plugstreet" l'année passée, non loin de la colonnade circulaire du Mémorial élevé à la mémoire des Tommies disparus sans que l'on sache où ils reposent dans notre sol, depuis près de 100 ans. 

 

 

 

 

800px-Aniche_-_La_pyramide_(1).jpgMis à part ces deux constructions pyramidales, je viens d'en découvrir une méconnue dont l'objectif est d'orner un... "rond-point". Presque identique à la nôtre. C'est à Aniche, dans le Nord !

 

09 février 2014

Voilà, c'est fait : la Belgique se classe 6e sur 27 pays !

Cela fait trois semaines que je vis au rythme d'un tournoi international de tennis comparable à la "Fed Cup", pour les filles de moins de 12 ans. 

Début février, la qualification des 8  finalistes sur 27 pays se déroula dans quatre grandes villes différentes. La finale s'est terminée ce dimanche à Cheffield (GB).

Classement final :1ère Tchéquie, 2e Russie, 3e Grande Bretagne

Les trois joueuses belges, Nienke, Michelle et Emeline, entourées et coachées par Dennis de la VTV rentrent au pays, heureuses. 

Bien à la mode à l'occasion des JO de Sochi, la maxime a été pour nos petites joueuses : "L'essentiel est de participer !". Et le résultat est très honorable. Bravo les filles.
La photo : à l'extrème gauche, l'équipe belge en survêt' noir., lors du 1er jour.  

file.aspx.jpeg

18:37 Publié dans J'APPLAUDIS | Commentaires (0) |  Facebook

02 février 2014

Trois minutes rigolotes !

Faut pas perdre les bonnes habitudes !
Déridons-nous !
Sans "se croire au dessus du lot", faisons preuve d'un peu de bon sens et d'humanité, et aussi surtout.... de beaucoup d'humour et d'un peu de dérision !
Car il en faut, dans ce monde... de pseudonymes moralisateurs !
C'est parti pour trois minutes rigolotes.  (Pour les "Trop sérieux"... s'abstenir !)

30 janvier 2014

Ces méritants de l'ombre ! Les connait-on ?

Une phrase prononcée par "Jeannot", président actif ou d'honneur (?) des Gars de la Lys, du Foot-Ball, du Sourire pour Cheveux Blancs, ou encore pour les Aînés, m'est restée en mémoire. C'est celle-ci : 

"Sans bénévolat, il n'y a plus de sport à Comines-Warneton".

Comme c'est tellement vrai !  Et au lendemain de cette belle soirée des "Mérites Sportifs", permettez-moi, au travers de ce petit clip-vidéo, mettre en évidence cette énorme qualité que requièrent les clubs pour bien fonctionner. 

Merci, Mesdames, Merci Messieurs !

26 janvier 2014

Quand c'est privé... faut pas balancer en public !

Cette photo me servira d'exemple pour renforcer mon propos.

6882725.jpg
L'actualité brûlante de la vie sentimentale du Président a déchainé les médias français et internationaux pour analyser tous les coins et les recoins de sa vie privée, une vie privée étalée en long et en large sur le net, à la disposition du grand public. Vous, moi, tout le monde. Qui veut "piquer" une photo ? Facile !  Des documents, des clichés sont devenus, quoi qu'on en dise, plutôt gênants. Impossible pour l'ex-couple Valérie - François d'en effacer les traces sur Google, "de nettoyer l'internet" ! 

FaceBook ?  Attention !!! Si son application permet de relayer miraculeusement les gens  entre eux par des réseaux sociaux, l'Internet est le meilleur moyen pour perdre tout contrôle sur ce que l'on y place : photos privées, vidéos de vacances, grimaces,... autant de documents qui peuvent, dans le futur, s'avérer fort gênant pour l'une ou l'autre démarche. 

N'oubliez jamais, via Internet, tout se sait !  

 

 

 

 

21:48 Publié dans REFLEXIONS | Commentaires (0) |  Facebook

25 janvier 2014

QUELLE BELLE SOIREE que celle des MERITES SPORTIFS

La soirée des "Mérites Sportifs" de Comines-Warneton m'a vraiment fait du bien !  Parce que j'y ai rencontré plusieurs sportifs que je n'avais plus vus depuis 20 ou plus de 50 ans !  Des anciens copains de classe ou du travail qui se reconnaîtront et avec qui, nous nous sommes réjouis d'avoir gardé... la forme et la mémoire !  Comme quoi, la Ville de Comines-Warneton n'a pas tort de promouvoir le Sport, sous toutes ses disciplines. 

Mais il en est une qui me tient particulièrement à coeur, ces jours-ci...  Permettez-moi de partager !

Y EN A PLEIN LE DOS !... "m'en fout !"

En voiture, c'est le seul moment pour écouter VIVAcité !  Mon auto-radio distile : "C'est vous qui le dites"...  Cette émission m'a agacé. Elle devrait plutôt s'appeler : "C'est ce que vous devriez penser !" ou bien... "La pensée unique, la voici !". 
J'ignore qui menait le débat consacré à.... la QUENELLE, car la question était : "Faut-il envoyer au tribunal ce policier", qui souriant, s'est fait prendre en photo, occupé de relever sa manche gauche !. Un gag, peut-être ? balancé sur la toile, pour le fun ! Peut-être !  Et alors ?  Ou bien "faut-il punir les écoliers qui jouent à la quenelle, en récréation !"  Heureusement, les intervenants dans la plupart ont réussi à "clouer le bec" du journaliste qui, selon moi, affirmait avec insistance le caractère punissable du geste, prétextant : "C'est anti-système (tiens, un nouveau mot), antisémite, nazy, antisioniste, fachiste". 

Bon sang, qui, parmi le commun des mortels, connait la signification de ces principes aux sombres histoires ???  

pieddenez.JPG

Henri-Emmanuelli-fait-doigt-d-honneur-a-Francois-Fillon.jpg

Il m'arrive parfois de dire à voix basse : "Va te faire foutre !" en lançant une main derrière mon épaule. On a bien le droit, parfois, ou même souvent s'il le faut, de ne pas être d'accord ! Mais,  jamais, je n'ai fait un des gestes qu'on trouve sur l'internet : celui du pied de nez, du bras d'honneur, du majeur dressé, ou de la... quenelle, dont les politiques français ont inventé la signification !

Il y a 60 ans, quand un pêcheur revenait d'avoir taquiné le goujon, il indiquait l'importance de sa plus belle prise par le même geste :  montrer la longueur du poisson sur l'avant-bras, voire sur le biceps quand le brochet approchait le mètre !  Alors, la quenelle ???? Y en a plein le dos ! 

coluche_bras_d_honneur_pics_3901_698.jpg 000_Par7751736_0.jpg 

 

 

23 janvier 2014

Une autre rigolade !... MAIS C'EST TRÈS SÉRIEUX !....

Bientôt, on vote pour l'Europe !....  Le Parlement !.... Celui qui doit approuver les travaux de la Commission.  Et la Commission ?   Elle fait quoi ?  Voici un exemple de ses très sérieuses études !

Ouf, ils y sont arrivés !!!!

On rêve .....! je comprends pourquoi ils veulent se faire élire au conseil Européen

Le parlement européen a enfin adopté la norme ......

Ne riez pas c'est très important  !!!!!!!!!!!!!!

image0011.jpg

 

 

 

Et vous qui vous demandiez à quoi servait la Commission européenne !!!!


Le
 dernier projet de la Commission : 

Normaliser la contenance des cuves de WC dans l'Union. Après 3 ans de recherches (on n'invente rien), la Commission a trouvé LA solution, et elle vient de l'exposer dans un rapport de 122 pages : ce sera 5 litres pour l'évacuation dans les toilettes et 1 litre pour les urinoirs (on pense bien sur à "la grosse/petite COMMISSION"). "122 pages pour ça ?"

On découvre ainsi que les Français sont les Européens qui partagent le plus leurs toilettes (0,65 WC/hab), alors qu'Allemands et Espagnols sont les plus perso à cet égard (0,94 et 1,04). Fascinant.

On croit rêver en songeant que des gens payés plus de 10.000 € par mois (avec notre argent) s'occupent plus de ces problèmes de toilette que du chômage en Europe...Ce sont les mêmes qui se réunissent pour définir le calibre des bananes...

________________________________________

 

Vous ne croyez pas ????
Cliquez sur le lien : 
http://www.euractiv.fr/developpement-durable/la-commissio...

21 janvier 2014

A regarder... mais pas imiter !

Sur les blogs locaux amis, après l'annonce de la future retraite de deux policiers, je me permets de vous proposer un petit clip qui n'a pas d'autre but que celui de vous dérider... après la journée d'hier consacrée à la déprime et la mauvaise humeur. C'est du Montagné !


  

08:52 Publié dans HUMORISTIQUE | Commentaires (2) |  Facebook

19 janvier 2014

HYMNE A LA JOIE DES VOTES !

Le 25 mai prochain, tous les Belges auront l'obligation d'aller voter. 
Voter pourquoi ?   Voter pour qui ?  
Nos suffrages sont de la plus haute importance pour influencer les politiques futures : celle de la Wallonie, celle de la Belgique fédérale, celle de l'Europe.
Au fait, connaissez-vous les x  (combien ???) parlementaires belges qui sont "à l'Europe", et qu'y font-ils ?

parlement-europeen.jpg

Cliquez ICI pour savoir qui a le droit de s'asseoir pour la Belgique !

Il faudra donc les remplacer ou les réélire !  En attendant, il faudra être à l'écoute de leurs discours...soporifiques !  Et puis rien ne changera... nous partagerons en plus avec les Bulgares, les Roumains.  

 

22:45 Publié dans REFLEXIONS | Commentaires (4) |  Facebook

18 janvier 2014

Charlot aurait-il pu jouer avec Old Bill ?

La Première Guerre mondiale fut la première à s'enliser dans les tranchées, et la dernière pour laquelle les jeunes soldats sont allés se battre avec “enthousiasme”. Mais après celle-ci, il n’y eut plus guère  de « soldats-gentlemen". Elle fut aussi la première à utiliser la mécanisation industrielle, à découvrir le gaz meurtrier pour attaquer l'ennemi et lui infliger une lente agonie. 

Cette “guerre 14-18” marqua la fin d'un monde florissant,  d'une insouciance, ou tout simplement d'un mode de vie, connu sous le nom "La Belle Epoque". Après l’Armistice, tout fut à reconstruire. Ce nouveau départ,  Charlie Chaplin l’appela "Modern Times", les Temps Modernes.  (texte extrait et traduit de "The First and the Last")

Bruce Bairnsfather en fit une belle illustration.

image.jpeg

15 janvier 2014

Ne dites rien... A regarder jusqu'au bout !

14 janvier 2014

Il faut le lire !....

Selon les régles de l'art photographique du portrait, n'est-il pas déconseillé de saisir le sujet avec un regard fuyant ?
Capture d’écran 2014-01-14 à 18.47.31.png









Aussi bien sur le petit calendrier qu'il nous offre que sur la première page de "Vivre à C-W", le Bourgmestre affiche un franc sourire qui traduit sa satisfaction à propos de sa politique . Par contre, je me demande bien quelle est la préoccupation qui l'anime puisque mon regard ne réussit à croiser le sien. 
Pourtant, c'est bien connu, pour donner l'impression de toujours voir celui qui  regarde votre photo, il suffit de fixer l'objectif de l'appareil. Le contact s'établit tellement plus facilement.

J'ai consacré une grosse demi-heure à lire et relire certains paragraphes de son discours de nouvelle année, avant que je ne me réserve deux heures pour écouter le Président français.

Bien sûr, il n'y a pas de comparaison entre ce qu'a écrit Gilbert Deleu et ce qu'a dit François Hollande.  Mais l'un comme l'autre ont une responsabilité de direction et de gestion. L'un et l'autre comptent sur un "pacte de responsabilité", de solidarité.

Européen sans être Français, je préfère souhaiter, en tant que Cominois,  "Bon courage et bonne réussite" à mon mayeur. Car si son bilan est élogieux, son futur programme est copieux.

Il faut le lire..

12 janvier 2014

Prendre de la hauteur, c'est voir à la 3e dimension !

Cette année-centenaire du début des hostilités du premier conflit mondial nous amène à scruter plus pronfondément tout ce qui touche la Guerre 14-18, un événement historique dont il a fallu deux générations pour que, dans les écoles, on daigne à en parler un peu. 
Non, mais c'est vrai, quoi !...  Nos écoliers sont plus en droit de savoir la raison des cimetières britanniques qui "ornent" notre région que de connaître le nom de la tribu que dirigeait Ambiorix, 54 ans av JC. 

De mon temps, cela relevait du cours d'histoire, dont beaucoup de chapitres étaient tabous ! Puis, l'enseignement inaugura par "l'Etude du Milieu" qui permit de donner le goût de la géographie, la science, l'histoire.  Aujourd'hui, la notion de "Devoir de Mémoire" devrait nous sensibiliser plus encore sur ce qu'a été Notre Histoire, celle qui a amené la construction de l'Europe, bien difficile à mettre au point et surtout, pour éviter d'autres guerres !

Notre ami Martial DC vient de publier sur son blog quelques splendides photos prises en vol. Une m'a particulièrement touchée : la voici.

Capture d’écran 2014-01-12 à 15.48.48.png Il a gelé "blanc". Deux arbres reflètent la  splendeur d'une aurore rougeâtre. Dans l'ombre, la petite mare glacée : vestige d'un réel trou d'obus. Bien alignées, les stèles blanches invitent au recueillement. 

Pourquoi écris-je tout cela ?
Souvent, j'y passe lors de mes "plus belles promenades de Plugstreet", mais jamais je ne m'étais imaginé que, dans ce cimetière, il restait encore autant de place !  

Comme s'il n'y avait pas eu suffisamment de morts ?

Merci à Martial de nous permettre de prendre de la hauteur, comme si c'était en 3D, pour regarder autrement ce qui nous est devenu presque... banal.  

07 janvier 2014

Ce n'est pas vraiment cela, mais on y est pas loin !

Chez Damien, on ami évoquait, l'autre jour, le coût des sacs-poubelles vendus aux Citoyens de la ville de Comines-Warneton. Par rapport à une commune voisine, le sac gris frappé aux armoiries est loin d'être ruinant, pour autant que le citoyen se préoccupe, en triant,  de ce qu'il y met à l'intérieur. De plus, grâce aux collectes supplémentaires des "plastiques" et des "cartons", et l'accès au parc à conteneurs... je trouve qu'à Comines-Warneton, le service du ramassage des immondices se déroule très bien. Ce n'est que mon avis, celui d'un citoyen satisfait. 

De même avec cet état d'esprit, que je voudrais refléchir sur un autre sujet qui préoccupe, non seulement tous les citoyens, mais surtout les techniciens de propreté urbaine dépêchés dans les différentes anciennes communes de la ville. Leur en donne-t-on les moyens d'être efficaces ? Je me permets de poser la question... après le discours qu'ils ont entendu lors des Voeux de la nouvelle année. 

A l'aide de deux photographies piquées du net, voici une base de réflexion. Venant du Bizet belge, dès l'entrée France, le contraste est saisissant quant au matériel utilisé pour la mission. Et le constat du résultat l'est tout autant.  

Est-ce que je réussis à bien me faire comprendre ?  Voici deux photos pour vous y aider : l'une qui pourrait être prise du côté belge, l'autre du côté français.  Ce n'est pas vraiment identique, mais on y est pas loin. Améliorer tout cela ne couterait pas une fortune !

dyn003_original_800_548_pjpeg_2648614_93d43529163169440bd8512878d5c5ed.jpg

 IMG_5626.JPG