21 juillet 2014

De plus en plus forts, de plus en plus nombreux ! Qui ?

le roi salue gilbert.jpg

A une heure du lancer de la première fusée annonçant LE FEU D'ARTIFICE du 21 juillet, je ne peux résister à l'envie de vous présenter un trucage que vous avez déjà vu sur ce blog : notre  bourgmestre qui lève son verre devant le Roi et la Reine. 
Quel pourrait en être le phylactère ?

"A la santé des Ministres renommés !  

20 juillet 2014

Du Tennis….toujours du tennis, encore du tennis ! Et un beau CEB !

Sur FaceBook, j'ai une "amie" sportive qui réalise bien des exploits, en dehors des limites warnetonno-cominoises. Une fois n'est pas coutume, mais… je me permet de "piquer" sa dernière note écrite sur son réseau social pour vous la proposer sur mon blog. Emeline De Witte, ma petite-fille, peut en être fière. 

Capture d’écran 2014-07-20 à 22.32.42.png"Félicitations Emeline pour tes 2 victoires en tournoi cette semaine en dames 2 (TC Leuze dans le Hainaut et TC Zomergem en Flandre Orientale). Avec cerise sur le gâteau une victoire contre la n·1 au critérium en Flandre classée B2/6, cinq classements plus hauts. Maintenant place à la phase qualificative de la Summer Cup, championnat d'Europe des 12 ans, avec l'équipe nationale belge, à Haren près de Groningen en Hollande. Come on Emeline et come on Belgium"

22:52 Publié dans J'APPLAUDIS | Commentaires (0) |  Facebook

18 juillet 2014

Revassons un moment !

Ma bannière (=l'image en haut du blog)  symbolisant bien le devise de la Belgique, vient de refaire son apparition. Car, lundi, le pays célébrera sa fête nationale. 
Mais qu'en dire ? 
Beaucoup de choses, mais… je préfère m'abstenir et vous présenter une photo qui date des années 20.

Pourquoi cette illustration ?
Parce que cette même rue, 90 ans plus tard, fait  aussi l'objet d'une actualité brûlante. Parce que…l'Europe, la zone,...

Allez, je vous laisse à vos réflexions. 

NUMéRISATION0002.JPG

16 juillet 2014

Violets from Plugstreet

Lors de ma promenade avec Isabelle Masson, à travers les bois du Gheer, j'eus la chance de pouvoir lui cueillir du bord du chemin boisé, une petite violette, bien fleurie au printemps !  Certes, cette modeste petite corolle bleutée ne pousse plus en quantité dans les bois du "Plugstreet", ni ne présente plus aucun reflet rouge-sang !

Un lieutenant anglais s'en est aussi ému, en avril 1915. Il envoya une violette par un courrier accompagné d'un poème empreint d'un immense espoir… vain.

Un siècle plus tard, apprécions : 

 

 

Si vous voulez réentendre le podcast de la séquence audio réalisée autour des bois de Plugstreet, cliquez ICI  

 

15 juillet 2014

Devoir de mémoire… avec Isabelle, Eric et… Laura !

Comme indiqué au début de ce mois, Isabelle Masson-Loodts émettra demain mercredi 16 sur les ondes de "La Première" (RTBF - fréquence : 106 Hz), à 13 h 10,  son 11e épisode titré aux "Dernières nouvelles du Front" et consacré à la région de Plug-street. 

En février dernier, elle me contacta par mail pour me proposer une rencontre afin de "bavarder" au sujet du front de 14-18 autour des bois de Ploegsteert, de ce No Man's Land qui servit de décor à la fraternisation de Noël 1914, de cette maisonnette "squatée" par Bruce Bairnsfather, ainsi que de mon émotion partagée par ce bref poëme "Violets of Plugstreet" composé par un Tommie… tué quelques semaines après qu'il l'eut envoyé à ses parents. 

Ensemble, avec son "preneur du son", nous avons sillonné la "Regentstreet", la "Mud Lane" et bien d'autres chemins boisés ou campagnards qui sont, toujours et en toutes saisons, de toute beauté

Au terme de cette balade, Isabelle, la journaliste et Eric, l'homme au micro, se sont dit charmés par le décor buccolique qu'offre aujourd'hui les paysages entourés, à l'horizon, de la cathédrale de la Lys, de Messines, du mont de la Hutte, des Bois du Gheer, ainsi que de l'impressionnant Mémorial britannique et, ça et là, des nombreux cimetières silencieux.

DSC04487.JPGPour illustrer cette note, et traduire mon humble notion du "Devoir de Mémoire", j'ai choisi une photo de Laura qui s'inclina, à sa façon, devant les stèles blanches bien alignées. Elle s'étonna surtout des âges gravés dans la pierre. Avide de curiosité, elle me demanda :
- "Dis, Grand-père, pourquoi ils sont morts tous ces gens…? "

Mon coeur et ma sincérité lui ont répondu, simplement. 

10 juillet 2014

Isabelle Masson-Loodts arrive avec ses "Dernières nouvelles du Front"

"La Première", qui nous incite à être curieux,  émet actuellement une série d'émissions titrée : "Dernières nouvelles du Front", réalisées par Isabelle Masson-Loodts. Aujourd'hui, ses auditeurs ont pu écouter le 8e épisode, déjà. Heureusement, il est possible de réécouter en podcast en suivant le lien : 
http://www.rtbf.be/radio/player/lapremiere?id=1942348&...

La journaliste que j'ai eu le plaisir de guider pour ses reportages vient de lancer sur la toile, un clip-vidéo décrivant l'origine et les raisons de la Croix de la Trève de Noël, érigée à St-Yvon, ou "Plugstreet", si l'on préfère.  En cliquant sur l'image ci-dessous, vous atteindrez la page internet concernée. 

Capture d’écran 2014-07-10 à 22.19.21.png

 

 

02 juillet 2014

"Dernières nouvelles du Front"… à écouter en juillet !

Dans le cadre d'une émission radiophonique de La Première, Isabelle Masson-Loodts, journaliste a découvert "Plug-street" en avril dernier. Sur son invitation, j'ai eu l'honneur de lui servir de guide pour partager mon émotion et mon émerveillement lorsque j'emprunte, régulièrement, ces chemins campagnards ou boisés, remplis de douloureux souvenirs de 14-18.

Laissons lui la possibilité de se présenter : 

29591e2e-2e63-45e2-baba-86fd3fcac65c.jpg

À l'aube du centenaire de la Première guerre mondiale, que sont devenus les champs de bataille sur lesquels se sont déroulés le conflit ? " Dernières nouvelles du front " est un voyage radiophonique qui vous emmène au coeur des paysages de la Grande Guerre, à la rencontre de ceux qui vivent la mémoire de ce conflit au quotidien. Des archéologues, des historiens, des archivistes, mais aussi des forestiers, des agriculteurs, des viticulteurs, des tenanciers de café, des démineurs, des artistes, des guides, de simples citoyens... Leur point commun? Confrontés chaque jour ou presque de leur vie aux traces de la guerre, ces femmes et ces hommes vivent l'histoire, et la racontent avec leurs tripes. Au cours de 36 épisodes comme autant d'étapes sur les 700 kilomètres de l'ancienne ligne de front, ce sont eux qui nous donnent, dans les " Dernières nouvelles du front ", au travers de l'interprétation du paysage, leur vision personnelle du conflit et de son héritage. La journaliste Isabelle Masson-Loodts vous invite à la suivre dans cette randonnée bouleversante, qui décloisonne les thématiques de l'histoire, de l'environnement, de la géographie, de la politique, de l'économie et de la culture.

 

" Dernières nouvelles du front ", du lundi au jeudi à 13h15 sur La Première, à partir du 30 juin.

ÉPISODE 1, SUR LA PLACE DU XX AOÛT, À LIÈGE (30/06)

 

ÉPISODE 2, AU FORT DE LONCIN (01/07)

 

ÉPISODE 3, EN BUS AUTOUR DE FORTS DE LIÈGE (02/07)

 

ÉPISODE 4, LE CAFÉ LIÉGEOIS (03/07)

 

ÉPISODE 5, EN BOUT DE PISTE, AU FORT DE HOLLOGNE (07/07)

 

ÉPISODE 6, LES ÂNES DE PONTISSE (08/07)

 

ÉPISODE 7, SUR LA TOMBE D'AUGUSTE TROUILLARD, À MAISSIN (09/07)

 

ÉPISODE 8, SUR LES TRACES DE LA BATAILLE DE LA FORÊT DE LUCHY (10/07)

 

ÉPISODE 9, À OCHAMPS, VILLAGE OUBLIÉ DE LA BATAILLE DES FRONTIÈRES (14/07)

 

ÉPISODE 10, AU CIMETIÈRE DE SAINT-SYMPHORIEN, PRÈS DE MONS (15/07)

 

ÉPISODE 11, AUTOUR DU BOIS DE PLOEGSTEERT (16/07)

 

ÉPISODE 12, SUR UN CHANTIER DE CONSTRUCTION, DANS LE WESTHOEK (17/07)

 

29 juin 2014

On imite Virginie ! Allez, c'est parti !

Une bonne humeur communicative !  Voyez-en la preuve à la fin du ce clip filmé au terme de la Démonstration de Gymnastique des Gars de la Lys !  Et c'est de…. l'intergénérationnel !

Pour le plaisir des yeux, des oreilles et surtout… pour le partage !

 

23:44 Publié dans J'APPLAUDIS | Commentaires (0) |  Facebook

N'y a pas que le foot ….

Après la Gymnastique d'hier avec Laura aux Gars de la Lys, aujourd'hui : direction Louvain pour aller supporter Emeline en finale du Tournoi de Leuven.

Voici un petit-clip de son match de 1/8e de finale.

 

27 juin 2014

A quoi cela a servi de voter ??????

Déjà plus d'un mois que l'on a voté pour l' Heu..rope, la Belle-chique et la OU-alonie !
Et qu'est qu'on voit ?  
Que les gens qui occupaient la place, avant, y sont encore là maintenant ! Pas de nouveaux ! Pas d'idées nouvelles ! Sauf que…. ils ont accentué les querelles.  
On connaissait les querelles communautaires, qui n'ont pas prises chez nous, heureusement !   Maintenant les médias et surtout l'internet nous permettent d'en découvrir de nouvelles : 
querelles de partis, querelles de personnes, pour des "Ote-toi de là, que je m'y mette !"
Le meilleur-être du citoyen-électeur ??? Ils s'en foutent comme de leur première culotte !
Heureusement, le Belge est patriote !  
Il suffit de compter les maisons pavoisées aux couleurs nationales !  
Wilmots, élu sénateur, il y a quelques années, a démissionné parce qu'il s'y ennuyait.  
Il ne pourrait pas revenir pour donner un coup de pied dans ce panier de crabes ?
En Belle-chique, la constitution est ainsi faite que les Bons Petits Belges, pas les Diables Rouges, sont obligés de… "prendre les mêmes et de recommencer". 

J'espère que nos foot-balleurs iront loin, au Brésil. 
Pour prouver quelque chose. 
Je ne dirai pas quoi, mais j'ai ma petite idée ! 

Capture d’écran 2014-06-27 à 11.05.03.png

 

(Merci à La Libre pour cette photo )

24 juin 2014

Avez-vous vu ma nouvelle bannière, juste au-dessus ?

Merci à tous les visiteurs qui se sont donné la peine de s'intéresser, de près ou de loin, à la Croix symbolisant la Trève de Noël de 1914. 

Mon blog continuera son petit bonhomme de chemin, comme il l'a toujours fait depuis 2005 : tout en admiration… ou en dérision. C'est vrai que la critique est facile et l'art difficile !

Mais en attendant, je vous laisse deviner l'endroit de ce petit clip !

 

17:53 Publié dans REFLEXIONS | Commentaires (2) |  Facebook

23 juin 2014

Allez on continue !….

3540104756.jpg

21 juin 2014

C'est mon Devoir de Mémoire Musical !

Pour la première fois depuis 30 ans que la fête de la Musique existe, j'y participe à ma façon, sachant : 

Qu'il y a 100 ans, en décembre, à la Noël, des Hommes terrés à St-Yvon, et qui se tiraient dessus pour s'éliminer, ont fraternisé et respecté une paix….  interdite d'en haut !  Hélas, mille fois "hélaaas"…
Qu'en ce mois de juin 2014, c'est le Mondial de Foot : un sport qui, maintenant, fait légende au sein de cette Trève de 2014.
Que les "Khaki Chums" ont érigé cette croix. Ils ont droit qu'on la respecte.

Pour honorer en musique, le sacrifice de toutes ces victimes de 14-18, et celles de 40-45, je leur ai écrit ce poême, mis en musique, joué et chanté !  C'était mon Devoir !

 

19 juin 2014

PAVOISERAI-JE ?

Le drapeau belge à ma fenêtre ?   Ce sera le jour de la demi-finale.
En attendant, je préfère regarder, avec un calme olympien, le foot à la télé où l'on voit bien plus des simulacres de blessures sur mauvais coups discutables que de jolies prouesses foot-ballistiques issues d'un beau jeu d'équipe. 
Je sais, on va me rétorquer que je n'y connais rien en foot-ball ! 
Mais quand c'est beau, ça se voit…  Et quand c'est faux… ça rale !
Alors, mon soutien ?  Je le fais par le biais d'un blog d'  Humeur d' Oli. 
Allez visiter : ça vaut le coup !  (http://www.humeurs.be)

Voici un petit montage que je me suis permis, issu de ses dessins

humeurs Oli.jpg

 

10:02 Publié dans REFLEXIONS | Commentaires (1) |  Facebook

13 juin 2014

Deviendra-t-elle une décharge ?

Image 11.jpgPour conclure cette série de notes à propos de la "Cross of the Christmas Truce", rédigées principalement pas son initiateur, M. Taff Gilingham, chef des "Khaki Chums",  voici la dernière lettre qu'il m' a expédiée par mail le  28 avril dernier. 

Cher Michel ,

Merci pour les photos.

Pour nous, elles représentent le manque de respect pour ce simple mémorial .

Bob Stedman , un des participants en1999, nous a écrit cette semaine. Sa lettre résume bien la situation que nous partageons. 

" Comme vous tous,  les Chums, je suis absolument outré par tout ce fatras ( cela ressemble réellement une décharge sauvage qui s’est installée autour de notre croix.)
Je ne me souviens pas d’avoir vu, un jour,  de tel au cénotaphe ou tout autre mémorial de guerre .
Black Adder (ndlr : une parodie ridicule) frappe à nouveau .

Tim en a fait un simple geste mais éloquent : la fabrication et la plantation de la croix symbolisant un fait pacifique .
Cela me rend malade de voir ce qui se répète à maintes reprises au pied de la croix ... Un spectacle désolant !  Comme beaucoup d'entre vous qui ont revisité l'endroit au cours des dernières années, j'ai débarrassé le site par de coups de pied sur tout ce bric-à-brac.

Comme l'a dit Colin, un Chums,  une simple demande  (polie mais ferme) écrite sur un panneau à proximité peut expliquer que cette croix s’élève là, en souvenir de tous ceux qui y ont combattu (et non pour un soi-disant foot-ball n'a jamais été joué). Rien de plus.
Cette requête verbale, pour démentir ce mythe,  sera probablement  ignorée, mais cela est plus que nécessaire ! . Après tout, ce n’est que notre rôle éducatif ...

 ( signé)  Bob . "

Si les visiteurs souhaitent laisser des objets en guise d’hommage, ce qui ne nous dérange guère, devraient pouvoir le faire sur un périmètre délimité et réservé à cet effet, en-deça du fossé. La Croix devrait rester isolée, au bord du champs.  

 

Merci , encore une fois , pour votre soutien .

 

Meilleurs voeux ,

 

Taff

 

12 juin 2014

Pendant un mois, il n'y aura pas de trève !

Tandis que les Brésiliens chantent avec une immense conviction leur hymne national avant le match inaugural du Mondial 2014, je m'applique à confectionner une nouvelle bannière pour mon modeste blog.

Vous comprendrez pourquoi ! 

Cette croix, victime de son succès, a fait naître une légende !

x_truce.jpgCe n'est pas tout !…  Notre ami Taff Gillingham m'a envoyé un second mail pour exprimer cette fois sa grande désolation à propos de toutes ces turpitudes que doit supporter la "Christmas Truce Cross" de St-Yvon.

Cette croix a été plantée, là, à cet endroit précis, en guise de symbole de cette éphémère et exceptionnelle fraternisation entre soldats… ennemis, un jour de Noël !  Hélas, le tourisme et le mythe qu'on en a fait ont déformé la réalité : le champ qui s'étend derrière cette croix de bois n'a pas servi de terrain de foot !  

Cette croix a été plantée là, non pas de recueillir une collection de vieux de ballons de foot usés, de chopes de bières de supporters ou encore de maillots aux couleurs de clubs anglais, mais bien pour commémorer cette trève qui n'a, mille fois hélas, pas réussi à durer plus longtemps et faire taire définitivement les armes.

Conscient que son texte restera lettre morte, car la légende s'est bien installée surtout dans l'opinion touristique britannique , je vous laisse lire et apprécier sa prière.

Cher Michel ,

Merci de votre réponse et des liens .

Il y a très peu de preuves que du football ait été joué pendant toute la trêve .

Il y eut beaucoup de lettres envoyées par les soldats qui ont pris part et qui ont été publiées dans les journaux tout au début de 1915. Il est question de foot, mais décrit ainsi : 

«Nous souhaitions jouer au football, mais nous n'avions pas de balle "
«Nous voulions jouer au football, mais le Commandant ne nous aurait pas autorisé "
«Nous voulions jouer au foot le Jour de l'An , mais nous avons refait feu avant cela "

Il existe un compte-rendu sur des soldats britanniques jouant entre leur propre ligne de front et les lignes arrières de soutien, tandis que les Allemands ont regardé de loin. Mais rien de ce qui a été écrit à l'époque ne mentionne un match.

Des lettres sont soudainement apparues après plus de 90 ans - mais ces écrits  sont des faux et mais sont cependant très recherchés. Le chanteur Chris de Burgh a même payé £ 10,000 pour une lettre concernant la Trêve : elle était fausse !

Les “Khaki Chums” sont excessivement fiers de l’hommage qu’ils ont rendu à ceux qui, des deux côtés, ont décidé de faire taire les armes pendant quelques jours pour échanger des victuailles , des boutons, des adresses et pour enterrer leurs morts. Cela signifie beaucoup, pour tant de gens à travers le monde .

Nous recevons régulièrement des messages provenant d’Amérique , de Nouvelle-Zélande, d’Afrique du Sud ainsi que de nombreux autres endroits : tous disent combien ils sont touchés par l'histoire de cette Croix .

Nous n'avons pas de problème avec ceux qui souhaitent rendre hommage au football, mais ils ne devraient rien laisser autour et sur la Croix .

Un jour, quelqu'un va grimper sur la berge, glisser, et s’agripper à la Croix, au risque de la casser .

Ce qui serait utile,  c'est une aire prévue en-deça du fossé sur laquelle des souvenirs peuvent y être laissés, de sorte que la “Christmas Truce Memorial Cross” puisse retrouver toute sa dignité.

En attendant, nous vous remercions encore pour vos écrits et votre partage avec les Khaki Chums à propos de ce qui s'est réellement passé pendant la Trève de 1914,  avec Bruce Bairnsfather et ses hommes !

En vous souhaitant le meilleur,   

Taff Gillingham (Chef des Chum) 

bb_a_trois.jpg

 

10 juin 2014

Taff se méfie que l'on déforme l'histoire !

Bien avant de publier cette série de notes à propos de la "Christmas Truce Cross", j'ai bien sûr demandé l'autorisation à Taff Gilligham d'utiliser son texte, traduit en français pour les habitants de "Plugstreet"  et environs.
Il s'en est vu enchanté, mais en a aussi profité pour nous faire part de ses états d'âme à propos de ce symbole érigé dans le bled de St-Yvon, commérant ainsi ces exceptionnels et historiques instants de sagesse humaine et fraternelle entre hommes de pays et de culture différents, dont le devoir... était de "se tirer dessus". 

Sgt_Gillingham_in_the_mud.jpgSa réaction, énervée, vise surtout l'idée qu'émit le président de l' UEFA, Michel Platini, de rassembler des chefs d'état et d'y élever, là, un monument… à l'honneur de foot-ball, parce que, parait-il, Anglais et Allemands auraient joué au foot. D'après Taff Gillingham, les quelques anecdotes à ce propos ne sont que des suppositions.

Voici le contenu (traduit en français) de son courrier-mail datant du 21 avril dernier. 

Cher Michel ,

Merci beaucoup pour votre message . Je suis très heureux de vous lire à nouveau .
Oui , bien sûr, n'hésitez à traduire nos articles parus sur le site “Hellfire Corner”
Une chose à retenir - les “Khaki Chums” ne sont pas un «groupe de reconstitution” .
Nous sommes un groupe de collectionneurs, historiens , auteurs et experts sur de nombreux aspects de l'histoire militaire britannique , de 1899 à 1960 . Comme un éminent historien a dit un jour ““Khaki Chums” sont « une source de connaissances importante " sur la vie des soldats de la première moitié du 20ème siècle britannique et du Commonwealth .

Je suis particulièrement satisfait que vous m’ayez contacté en ce moment .

Comme vous avez pu l'entendre , l'UEFA prévoit de mettre un mémorial dédié à la partie de le football,  jouée durant la trêve de Noël de 1914 .
Nous pensons que c'est une très triste décision . Le football est à peine mentionné dans l'un des nombreux comptes-rendu de la trêve .
Il y eut beaucoup de "troc" en denrées alimentaires , d'échanges de casques  et  boutons ;  ils se coupèrent les cheveux les uns les autres ,  se confièrent les noms et adresses et , bien sûr , ensemble, ils enterrèrent leurs morts, gisant sur le No Man's Land .

Du football, il y a à peine une mention !  C'était clairement un si petit jeu de la trêve qu'il n'a joué aucun rôle dans les mémoires des gens  y qui ont pris part .
Malheureusement, le mémorial de l'UEFA mettra l'accent majeur sur cet aspect-là de la trêve et qui peut même ne jamais s'être produit.

En 1999, nous avons choisi l'endroit à St-Yvon pour la commémoration parce que le dessinateur, Bruce Bairnsfather , l'a relaté par un  compte rendu détaillé de ce qui s'est passé à cet endroit exact dans son livre , « Bullets and billets .

Il mentionne de nombreuses activités , mais certainement pas celle de football .

Quelle ironie cela serait, si ce nouveau mémorial de l'UEFA est placé à un endroit où le récit des témoins oculaires contemporains montrent clairement qu'il n'y avait pas de football .

Nous ne voyons aucun problème avec de nouveaux monuments , mais ce sera une tragédie si ce monument majeur deviennent directement responsable de la création d'une fausse histoire.

Tous ces hommes des deux côtés, qui ont réussi à arrêter le temps au cours de cette terrible guerre, méritent beaucoup mieux.

Avec mes meilleurs vœux ,

 Taff

 

09 juin 2014

l'Histoire se répète !…...

Un brin d'ironie dans le contexte de ce centenaire de 14-18 !
Notre ami Damien a eu l'oeil et le bon pour nous proposer une photo instantanée saisie au moment de la belle et chaude ducasse du Bizet.

La dame,  déguisée en nonette, montrant le haut de son bas nylon au policier armé  évoque en moi la scène que Bairnsfather à dessinée pour remonter le moral des Troupes britanniques lorsqu'ils chantaient "Mademoizelle from Armentières, parley-vous ?".  

Un brin d'ironie, disais-je ???   Oui ! mais une touche glamour n'est pas pour déplaire !

BBB16.jpg

Capture d’écran 2014-06-09 à 10.22.46.png

08 juin 2014

ILS JOUENT COMME DES PRO !

Ce soir, j'abandonne un instant mon récit à propos de la Croix de la Fraternisation pour mettre en exergue la société musicale bizétoise qui a généreusement animé, durant tout ce week-end, la fête de la Brique ou"la ducasse" du village frontalier.  Mais peut-on encore parler de… "village"  quand il s'agit du Bizet ?

Pour mon immense plaisir, celui des yeux et des oreilles, la FASAM  a offert une fort belle prestation, toute en chorégraphie, et ce… parce qu'on le lui a demandé. Le défilé ne venait de démarrer que de 300 m. Le public se résumait à mes quelques voisins et ma petite famille. A l'issue du morceau, ce ne fut point  un tonnerre d'applaudissements, mais de generéux "Hip Hip Hip hourrra"  adressés sincèrement et à pleins poumons à l'adresse de cet impressionnant peloton de musiciens.

Pour les en remercier, puis-je leur offrir ce petit clip vidéo pris par un simple I-pad. La qualité de l'image est exceptionnelle, certes mais il faut surtout souligner la prestance de la phalange : de la rigueur, de la discipline, de la classe, bref… comme le disait le preneur de ces images : "Ils jouent comme des pro. !" 

 

06 juin 2014

Voici les Khaki Chums qui ont planté la Croix de la Trève de Noël !

The_Survivors.jpg
Voici  une dernière photo des "survivants" parue dans le "Hellfirecorner" et prise sans doute quelques heures avant le départ pour l'Angleterre. Ils ont le pouce pointé vers le haut : un détail qui en dit long !

Le lendemain matin, nous avons commencé à rassembler nos affaires, une opération qui a pris toute la journée !
Enfin arriva l’heure des adieux et des remerciements pour ensuite quitter les lieux pour embarquer sur un ferry à 21h00. Nous sommes enfin arrivés à la maison encore crottés et mouillés bien des heures plus tard . Tout mon paquetage était encore couvert de boue de Flandre !

Cela fut une expérience incroyable. Les gens disaient : «Ah , mais vous n’avez pas tiré ! " - Certes, mais c’était une trêve comme elle s’est déroulée, à Noël,  en plusieurs endroits du front, il y a 85 ans.  

 

Bruce Bairnsfather a écrit un livre en 1916, intitulé « Bullets et Billets "  ( pour le lire en français : http://brucedessineplugstreet.blogspot.be ) . Les pages 44 à 49 auraient pu être rédigées par n'importe quel des Chums, après notre aventure de Noël dernier. ( Bairnsfather se trouvait exactement sur le même champ de boue) . Certains des participants ont dit qu'ils ne pourraient jamais dire combien ils l'ont apprécié et qu’ils ne l’auraient pas manquée pour rien au monde . Personnellement , j'ai apprécié chaque seconde passée dans cette crasse, dans cette  humidité, cette misérable boue. Finalement, beaucoup d'entre nous seraient probablement encore là-bas, aujourd'hui, si nous l’avions pu !

 

 

04 juin 2014

Ca sent la fin… !

Menin_Gate_Christmas_Day.jpg
Voici une photo des Khaki Chums, lors de leur participation au Last Post, d'Ypres

Le lendemain de Noël, nous sommes de nouveau allés à la Porte de Menin et après la cérémonie du Last Post, nous avons remis 10 000 BF aux “Clairons”  en guise de reconnaissance pour nos bonnes relations.

Ensuite, nous avons été invités à un hôtel chic pour un repas, par Teddy et Tony Noyes, respectivement président-fondateur de “the Old Contemptibles Association” et  président de “the Western Front Association”. Ce geste a été très apprécié à tous points de vue.

 

Enfin, nous sommes retournés à la grange où nous avons organisé notre dernière soirée de concert. Le clou fut le numéro du Caporal Old Bill Smith avec “Yuletide Trench Ditty” et du Soldat Clover (en tutu ?)  en seconde partie . 7am_Christmas_Day=Baling.jpga Après quelques bières, tout le monde aurait préféré de rester dans la grange sur cette confortable paille, mais étant le “b***** d” que je suis, je leur ai ordonné de reprendre leurs positions pour la dernière fois . Après beaucoup de murmures , ils ont rejoint la boue de leur tranchée - y compris Clover habillé de son tutu et sa peau de chèvre.

02 juin 2014

"… Une croix, comme marque de respect !…"

Pour commencer cette note : une photo d' avant-Noël : ils remplissent des sacs !

k2.jpg__________________________________________________

Laissons la plume à Taff qui nous raconte la suite de l'expédition unique des Khaki Chums à Plugstreet, lors de la Noël 1999, dans le but de commémorer la "Christmas Truce" de 1914, sur les mêmes lieux où elle se déroula. 

Memorial_Cross.jpg"A la fin de notre séjour, nous avons planté une grande croix comme une marque de respect pour ceux qui ont combattu et sont morts dans la région. Tout comme nos couronnes que l’on dépose, nous nous attendions à ce qu’elle soit déracinée et jetée peu de temps après notre départ. Quelle surprise pour nous d'entendre que la population locale protége la croix en soignant le bois et en la fixant dans un socle de béton. Tout autour, plusieurs petites croix “poppies” sont déposées sur le sol. Les habitants soigneront la croix. Il est le seul monument à la trêve de Noël de 1914.

Le soir de Noël, nous avons paradé à la Porte de Menin et déposé une couronne. Ensuite, nous avons marché dans les rues désertes d’Ypres pour retourner vers notre tranchée. La pluie continuait à tomber à verse, ce qui a encore plus inondé notre tranchée.  Notre Diner de Noël a été préparé dans la grange agricole. Ce fut un superbe repas était grâce aux efforts du caporal "Old Bill" Smith et du “private” Johnson.

Le lendemain matin de Noël, mes vêtements étaient si humides que je me suis taillé un "gilet" avec deux sacs de sable pour porter sous ma tunique. Comme je dormais dans deux centimètres d'eau, ma capote était gorgée d’eau. Je mis ma peau de chèvre à la place.

k9.jpgLes peaux de chèvres étaient de loin le meilleur vêtement à porter dans ce trou humide et plein de boue, en Belgique. Totalement coupe-vent, ils vous tiennent chaud et au sec . Quand je dis “sec”, je précise qu’à partir de la veille de Noël plus rien n’était sec chez nous . Nos pieds ont pu sécher au moins une fois par jour, lorsque nous enfilions d’autres chaussettes sèches ( jusqu'à la troisième paire;  après, nous vous devions remettre sur la paire humide d'il y a deux jours! ) . 

 

Sur l’heure de midi, les soldats  Knights (Essex Rgt ) et Stokes ( Devons ) sont arrivés . Lorsqu’ils aperçurent les lieux, ils se demandèrent pourquoi ils ne sont pas restés à la maison ! Ils furent bien vite maculés de boues comme nous tous . Après le lunch, les pompiers locaux nous ont proposé de venir pomper la tranchée ; ce qui semblait une bonne idée étant donné que nous avions perdu du matériel dans ce bourbier . En fait, cela nous permit de réaliser combien de de choses sont encore enfouies en France et en Belgique . Nous avons perdu toutes sortes de choses : des briquets de tranchée, des  “clips de 0,303” et même une bouteille d’époque originale de HP sauce !"

 

01 juin 2014

L'accueil de la population locale : Ca, c'est Ploustère !

A 10h00 se tenait une cérémonie à l’église. Les noms de tous ceux qui ont été tués le jour de Noël 1914 - et aussi ceux qui sont morts de leurs blessures ont été cités et les hymnes ont été chantés, y compris Demeurez avec moi et Jérusalem. 

k7.jpgAprès quoi, les habitants nous ont apporté tant de cadeaux - principalement de bonnes bouteilles - que nous aurions pu ouvrir un débit de boissons. Vous ne pourriez pas vous imaginer combien de visiteurs sont sorti le jour de Noël pour venir voir un groupe d'étrangers occupés à vidanger de l’ eau et de la boue hors d'un trou, en Belgique!

Vraiment, nous avions tenté de créer une bonne relation avec les habitants locaux. Ceux d'entre vous qui assistent aux cérémonies dans des cimetières militaires en France ou en Belgique savent que rarement les populations locales montrent beaucoup intérêt. Malgré tout, durant tous les interview pour la TV ou la presse,  nous avons expliqué toutes nos raisons d'être là : 

1) Pour récolter des fonds destinés à des organismes de bienfaisance charitable. 

2) Pour revivre une partie de la vie du soldat “de première ligne”.

3) Et enfin, pour qu’à Noël, tout le monde qui boit plus et mange trop en s’offrant des tas de cadeaux, puisse s'arrêter, juste pour une seule minute et avoir une pensée pour tous ceux qui ont combattu ici et/ou y sont morts. 

 

A en juger par le soutien que nous avons reçu de toute l'Europe, nous osons penser que les gens d’ici ont fait de même. (Notre appel à la charité  atteint maintenant la somme de  £ 2000 - et des dons arrivent encore !)

29 mai 2014

Comme ceux de 14-18, ils ont pataugé...

A bien regarder cette photo, on peut imaginer la pluie qui est tombée avant Noël. 

Mais, laissons Taff raconter lui-même son expédition ...

k16.jpg

 

 

 

 

 

Dans le même temps, une tempête menaçait la France et la Belgique à la veille de Noël. Elle est arrivée en force et elle fut la pire tempête enregistrée en Belgique depuis 50 ans. Dans un rien de temps, près de 3 pieds d'eau inondait dans la tranchée qui ressemblait à une piscine intérieure. A 05h30, nous avons décidé pour des raisons de sécurité, d'abandonner la tranchée pour le reste de la nuit. Car, plusieurs portions du parapet avaient déjà cédé.

En 1914, il y aurait eu tout un peloton d'infanterie pour tenir cette partie du front et les hommes du Génie auraient été sur place pour consolider les parois et pomper l'eau . J'ai décidé qu’il n’y avait nul besoin de risquer de  tuer quelqu'un par soucis de fidélité à la réalité. Nous nous sommes retirés dans la grange voisine (où il faisait beaucoup plus froid que dans les petits dug-out) . Au matin de Noël, l’ aube apparut froide et claire; beaucoup de gens arrivent pour nous souhaiter bon courage. Des cadeaux de nos familles et amis nous attendaient à la ferme; ils avaient été envoyés vers la Belgique pour nous être remis par les habitants le jour de Noël. Ils ont été très appréciés. Tout le monde reçut une boîte-cadeau de SAR la Princesse Marie :  des cigarettes et du tabac pour les fumeurs,  - les non- fumeurs reçurent des friandises en forme de bonbons acidulés  enfermés dans des coffrets cadeaux en laiton, avec un portrait de la princesse. Ces dons sont donc arrivés à bon port. Un merci très spécial à Charlotte et famille de la ferme Varlet, Poelkapelle (?) , pour leur aide et leur soutien qui ont été très appréciés, comme toujours .

 

Il y avait des messages de soutien de la part de supporters des Chums tels que Spike Milligan, David Jason, Patrick Malahide, Sir Winston Churchill, et Earl Haig de Bermersyde pour en citer quelques-uns. Cela nous a vraiment réconfortés.